Sign In
7 sectes tristement connues en France et dans le Monde

7 sectes tristement connues en France et dans le Monde

Depuis plus d’un demi-siècle, certaines sectes ont suscité l’intérêt des médias et ont occupé la une des journaux en France et à l’international. Quelques-unes continuent à prospérer, tandis que d’autres ont disparu mais ont marqué les esprits à jamais. Nous vous invitons à plonger dans le monde secret de sept de ces sectes. Quels sont les gourous derrières ces organisations manipulatrices ? Quelles sont leur mission ? Quels drames ont-elles provoqué ?

Rappel historique

Les premiers énoncés négatifs concernant les sectes ont été formulés dans l’Antiquité par des auteurs anciens comme Pline le Jeune et Celse, qui accusaient les premiers chrétiens de superstition déraisonnable et de nuire à l’ordre social. Par la suite, l’Église catholique a donné une connotation péjorative au terme « secte » en le réservant aux groupes considérés comme dissidents ou égarés.

Dans les siècles suivants, la notion de secte est souvent utilisée dans un sens péjoratif pour désigner des groupes religieux considérés comme marginaux ou dangereux, et utilisant des méthodes de manipulation mentale ou de contrôle des adeptes.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, de nouveaux mouvements religieux ont émergé, souvent appelés « sectes » par les médias et la société, en raison de leurs pratiques controversées, de leur comportement sectaire ou de leur caractère totalitaire. Ces mouvements ont souvent prospéré en utilisant les thématiques du développement personnel, de la psychothérapie ou de la spiritualité alternative.

Aujourd’hui les sectes et dérives sectaires sont régulièrement dénoncées par les autorités et les organisations de défense des droits de l’homme. Ces dérives sectaires se caractérisent par un contrôle excessif sur les membres, une manipulation mentale, des pressions financières, une rupture avec la famille et la société, ainsi que des abus physiques, psychologiques ou sexuels.

1. L’Ordre du Temple Solaire (OTS)

Fondée en 1984 à Genève, cette secte apocalyptique est l’œuvre de Luc Jouret, psychiatre belge, et Jo Di Mambro, de nationalité française. Ces deux hommes ont instauré un culte morbide autour de la fin du monde et de la transmigration de l’âme vers une autre planète, en prévision de l’Apocalypse.

rassemblement de l'Ordre du Temple Solaire

Cette organisation mystique, aux ramifications internationales, a défrayé la chronique dans les années 90 avec une série de suicides et meurtres collectifs macabres. Entre 1994 et 1997, ce sont pas moins de 74 victimes, adeptes de l’Ordre, qui ont été retrouvées en Suisse, en France et au Canada, souvent dans des mises en scène rituelles déconcertantes.

Au-delà de l’aspect tragique de ces événements, la secte a aussi suscité l’intérêt des médias et des autorités en raison de l’énorme fortune accumulée par ses dirigeants. Jouret et Di Mambro se sont enrichis grâce aux donations et aux héritages de leurs adeptes.

2. La Scientologie

Créée en 1952, la Scientologie est née de l’imagination de l’écrivain de science-fiction L. Ron Hubbard. Depuis son instauration, cette organisation a suscité de nombreuses polémiques et controverses à travers le monde.

L’Église de Scientologie fut reconnue comme religion aux États-Unis en 1993, lui permettant ainsi de bénéficier d’avantages fiscaux et d’une certaine protection juridique. Elle a pour objectif la formation et l’éducation spirituelle de ses membres, à travers des centres de formation appelés « orgs », répartis dans plusieurs pays. Parmi les adeptes les plus célèbres de la Scientologie, on retrouve les ex-athées et acteurs Tom Cruise et John Travolta.

A lire aussi  Trouver l'adresse de quelqu'un : nos 6 méthodes

Toutefois, la Scientologie fait l’objet de vives critiques émanant d’anciens membres et de spécialistes en sectes. Ils accusent l’organisation de harcèlement, d’abus psychologique et de détention illégale de ses adeptes. Les méthodes employées par l’Église de Scientologie font l’objet de plusieurs enquêtes et procès à travers le monde.

Le cas de la Scientologie montre que les sectes peuvent s’immiscer jusque dans les sphères les plus influentes et s’appuyer sur des personnalités médiatiques pour asseoir leur pouvoir.

3. Les Raëliens

Secte intrigante et sulfureuse, les Raëliens sont apparus en 1974. À l’origine, un ancien journaliste sportif français du nom de Claude Vorilhon, qui relate une rencontre du troisième type avec des extraterrestres. Selon ses dires, ces êtres venus d’ailleurs seraient à l’origine de la vie sur Terre.

Claude Vorilhon, gourou des Raeliens

Leur nom, les Élohim, désigne des créatures hautement avancées ayant façonné toutes les formes de vie présentes sur notre planète. Les Raëliens, disciples de Vorilhon, vouent un véritable culte à ces entités, les considérant comme les créateurs de l’humanité.

En 2002, cette secte fait grand bruit en annonçant avoir réussi à cloner un être humain. Une affirmation qui sème le trouble et interroge la communauté scientifique, tout en attirant la curiosité du grand public, qui découvre alors leur existence.

Mais les Raëliens ne se limitent pas à ces prouesses technologiques discutables. Le mouvement est également célèbre pour ses pratiques sexuelles libérées et décomplexées. Au sein de la secte, les rapports sexuels sont vécus comme une célébration de la vie et de l’amour. Cela se traduit par l’organisation de « séminaires d’extase », véritables cérémonies orgiaques où les participants se laissent aller à leurs désirs et leurs pulsions les plus intimes.

4. Aum Shinrikyo

Fondée dans les années 1980 par le gourou charismatique Shoko Asahara, Aum Shinrikyo s’inspire de croyances bouddhistes et hindouistes pour prôner un message apocalyptique effroyable. Cette secte, dont la renommée a dépassé les frontières du Japon, marquera l’histoire par ses actes terroristes et criminels.

Shōkō Asahara, fondateur et gourou de 
Aum Shinrikyo

Les adeptes d’Aum Shinrikyo avaient une conviction inébranlable : la fin du monde était imminente. Ceux qui ne faisaient pas partie de leur groupe étaient voués à l’enfer et à la souffrance éternelle. Cette croyance justifiait, selon eux, la violence et les crimes commis au nom de leur cause.

L’attaque la plus tristement célèbre est sans conteste celle menée dans le métro de Tokyo en 1995. Le groupe a utilisé du gaz sarin, un agent neurotoxique très létal, entraînant la mort de 13 personnes et blessant des milliers d’autres. Ce geste insensé et tragique a choqué le monde entier et a mis en lumière les dangers de cette secte.

Face à l’ampleur de la menace, les autorités japonaises ont pris des mesures radicales. En 2000, Aum Shinrikyo est officiellement dissout par l’état japonais. Pourtant, la fin de la secte ne signifie pas la fin des idées de ses membres. Plusieurs d’entre eux, fidèles à leurs convictions, ont continué à opérer sous de nouveaux noms et à propager leurs croyances destructrices.

A lire aussi  Comment retrouver une personne : 7 solutions possibles

5. La Famille Manson

La Famille Manson, un groupe terrifiant qui a marqué les années 1960, s’est constituée autour de Charles Manson, un criminel de carrière se présentant comme un prophète. Véhiculant l’idée d’une apocalypse imminente, il est parvenu à manipuler et effrayer ses disciples, majoritairement des jeunes femmes.

Dans une ambiance de folie meurtrière, ce groupe sinistre a semé la terreur en 1969 lors de neuf assassinats commis en l’espace de quelques mois. Parmi ces terribles meurtres, celui de l’actrice Sharon Tate, enceinte de huit mois, reste le plus célèbre. Elle a été sauvagement poignardée à mort à son domicile de Los Angeles, victime de la folie des membres de la Famille Manson.

Sharon Tate, assassiné par la Manson Family
Sharon Tate, assassinée par la Manson Family

Faisant enfin face à la justice, Charles Manson et plusieurs de ses disciples ont été rattrapés par leurs actes monstrueux. Ils ont été condamnés à la réclusion à perpétuité pour leur rôle dans cette série de meurtres qui continue de hanter nos mémoires. La Famille Manson reste ainsi gravée dans l’histoire des sectes les plus terrifiantes, repoussant les limites de l’horreur et témoignant de l’emprise impressionnante d’un leader sur ses adeptes.

6. Le Temple du Peuple

Fondée en 1955 à Indianapolis, Indiana (États-Unis), la secte religieuse du Temple du Peuple a marqué les esprits par sa tragédie. Dirigée par Jim Jones, un soi-disant pasteur progressiste, cette organisation prônait une vision utopique d’une société égalitaire et socialiste.

Jim Jone, fondateur et gourou du Temple du Peuple

Jones invite ses adeptes à le suivre dans une quête radicalisée pour atteindre cet idéal, les menant jusqu’au Guyana, en Amérique du Sud. C’est là qu’ils établissent Jonestown, une communauté isolée où le groupe vit sous la coupe de son leader charismatique.

Cependant, des rumeurs d’abus et de mauvais traitements au sein de la communauté émergent. En novembre 1978, des membres du Congrès américain se rendent à Jonestown pour mener des investigations. Cette visite déclenche une série d’événements tragiques.

Le 18 novembre 1978, dans un ultime acte de folie, Jim Jones ordonne à ses fidèles de boire un cocktail mortel : du jus de fruits mélangé à du cyanure de potassium. Plus de 900 personnes, près de 300 enfants inclus, obéissent et succombent dans ce massacre de masse.

Page de journal retraçant le massacre de Jonestown (Temple du Peuple)

7. Le massacre de Shakahola

Très récemment, en 2023, au Kenya, la secte dirigée par le pasteur autoproclamé Paul Nthenge Mackenzie a plongé le pays dans l’effroi et la consternation. Prônant un jeûne jusqu’à la mort pour « rencontrer Jésus », cette secte a causé la mort d’au moins 400 personnes, bien que le nombre de victimes réelles soit sûrement beaucoup plus élevé.

Paul Nthenge Mackenzie, gourou de du massacre de Shakahola

Mackenzie, qui se présentait comme un messie et un prophète salvateur, avait réussi à amasser un nombre considérable de fidèles, prêts à suivre ses enseignements jusqu’à l’extrême. Loin de se limiter à une simple pratique religieuse, le groupe a rapidement adopté des comportements sectaires, isolant ses membres de la société et les menant à leur perte.

Ce n’est qu’en avril 2023 que le drame est découvert. Les autorités kenyanes, alertées par la disparition inquiétante de plusieurs personnes, mènent une série d’opérations pour démanteler la secte. Mackenzie est finalement arrêté le 14 avril et placé en détention, en attente de son jugement pour de multiples chefs d’accusation, dont celui de « terrorisme ».

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.
Étape 1 sur 2
Avez-vous besoin d'un détective privé pour vous ou une entreprise ?